Le climat et la mer se réchauffent : canicules marines, la méditerranée se tropicalise

Mediterranee

La méditerranée est en surchauffe ce qui amène des espèces invasives menaçantes pour les espèces existantes

 

 la méditerranée se tropicalise

 La température de l'eau a été exceptionnellement chaude : presque 3,5 °C de du côté de Marseille. En Manche, comme sur la plupart des côtes bretonnes, la température était plus élevée de 2 °C par rapport à la normale. C'est simple : sur les 167 lieux de baignade que nous avons passés au crible, seules 7 plages échappent au phénomène.

La température de l'eau de la mer méditerranée oscille entre 26 et 28 degrés, alors qu'elle est en moyenne située sous les 25 degrés. 

 

Conséquences de la canicule de cet été

  • La méditerranée est en surchauffe ce qui amène des espèces invasives menaçantes pour les espèces existantes
  • Un bouleversement de la faune dans le Sud-Est est à craindre
  • Certaines espèces endémiques pourraient aussi être menacées sur terre

 

On sait que la méditerranée est en surchauffe à cause des températures très chaude 38,5 à Perpignan ou encore 38 à Marignane. La question qui inquiète : cela va t'-il bouleverser la faune ? Si oui, quels sont les impacts possibles ?

La méditerranée se tropicalise

On constate une invasion de raies venimeuses près des côtes, une prolifération d'algues toxiques, les moules et les huîtres ont été décimées. La température de la méditerranée est en hausse et subit un grand bouleversement, on peut affirmer qu'elle se tropicalise (+ O,7°C en 30 ans), cela a pour conséquence l'arrivée d'espèces invasives.

Apparition d'espèces invasives

On voit apparaître une espèce, le poisson-lapin, sorte d'herbivore amateur de végétaux qui dévore les fonds marins. Il envahit la partie occidentale de la mer.

A Nice, les pêcheurs trouvent dans leur filet des espèces comme le barracuda, poisson carnivore des eaux tropicales, ou la daurade coryphène, un poisson, plus connu sous le nom de mahi-mahi… à Tahiti.

Les changements sur terre ne sont pas anodins. L'écosystème est perturbé au point que sur terre aussi de nouvelles espèces invasives pourraient voir le jour.

 

 

des espèces tropicales commencent à apparaître sur nos côtes.

Jean-Pierre Gattuso - Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer, CNRSUPMC- IDDRI, membre du GIEC et expert du GREC-PACA


 

Consultez le dossier

Mediterranee en surchauffe dossierMediterranee en surchauffe dossier (4.7 Mo)

 

Pour aller plus loin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/07/2019