Non à la chasse, non à la chasse à courre - Historique et propositions de lois visant à abolir cette pratique en France

Prises de position - FÉVRIER 2018 / ASSEMBLÉE NATIONALE : PROPOSITION DE LOI n°618, visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri

Chasse a courre foret de crecy

La vénerie (ou vènerie, selon l'orthographe rectifiée de 1990) aussi appelée « chasse à courre » ou encore désignée par « chasse à courre, à cor et à cri »

La vénerie (ou vènerie, selon l'orthographe rectifiée de 1990) aussi appelée « chasse à courre » ou encore désignée par « chasse à courre, à cor et à cri », « chasse à bruit » (« venatio clamosa ») ou « chasse par force », est un mode de chasse ancestral qui consiste à poursuivre un animal sauvage (traditionnellement le cerf, le sanglier, le chevreuil, le renard ou le lièvre) avec une meute de chiens courants, jusqu'à son épuisement (chasse à l'épuisement) et sa prise. Seuls les chiens chassent, grâce à leur odorat et leur instinct de prédateur. Le rôle de l'homme, généralement cavalier pour la circonstance, consiste à les contrôler et à les suivre.

La chasse à courre est pratiquée en France, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Irlande, et ponctuellement en Italie et au Portugal (équipage de Santo Huberto). En France, on chasse à courre le cerf, le chevreuil, le sanglier, le renard, le lièvre et le lapin.

Controversée sur certains aspects, la chasse à courre est interdite en Belgique depuis 1995. En Allemagne, où elle a été abolie en 1934 (sous le régime nazi), et en Grande-Bretagne (2005), elle a été remplacée par une version inoffensive, sans gibier, où l'odorat des chiens est stimulé par des leurres artificiels ce qui permet d'entretenir l'instinct et la condition physique des meutes

Prises de position - Propositions de loi visant à interdire la pratique en France

En 2005, 78 % des Français sont contre la chasse à courre. En 2017, ce sont 84 % des Français qui s'y opposent

Des collectifs citoyens, comme l'association Abolissons la vénerie aujourd'hui, suivent les équipages afin de filmer la chasse et les conditions de mise à mort de l'animal

Ces mêmes collectifs organisent parfois des manifestations pour demander l'interdiction de la chasse à courre

Propositions de loi visant à interdire la pratique en France

Le 15 mai 2013 est déposée en France une proposition de loi visant à interdire la pratique, à l'image d'autres pays européens (Allemagne en 1936/52, Belgique en 1995, Écosse en 2002, Angleterre et Pays de Galles en 2004). Cette proposition de loi, conduite par Barbara Pompili et dix autres députés verts, est renvoyée à la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Elle n'est finalement pas débattue.

À la suite de ce troisième échec qui fait suite aux précédentes propositions sur le même sujet de 2005 et 2010, une question écrite est posée à Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, demandant si, au vu de l’affluence de veneurs étrangers venus en France pratiquer leur loisir interdit dans leur pays, de nouvelles autorisations de meutes sont prévues. Elle réaffirme ne pas envisager d'interdire cette pratique de chasse

Le 22 novembre 2017, la sénatrice du Parti socialiste Laurence Rossignol a déposé une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre en France

NOVEMBRE 2017 / SÉNAT :

PROPOSITION DE LOI n°106 visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri,

PRÉSENTÉE Par Mme Laurence ROSSIGNOL, MM. Xavier IACOVELLI, Bernard JOMIER, David ASSOULINE, Mme Marie-Pierre de la GONTRIE, M. Yves DAUDIGNY, Mmes Nelly TOCQUEVILLE, Marie-Noëlle LIENEMANN, Sophie TAILLÉ-POLIAN, M. André VALLINI, Mmes Sylvie ROBERT, Martine FILLEUL, M. Michel DAGBERT et Mme Michelle MEUNIER, Sénateurs et Sénatrices.

FÉVRIER 2018 / ASSEMBLÉE NATIONALE :

PROPOSITION DE LOI n°618, visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri,

PRÉSENTÉE par M. Bastien LACHAUD, Mathilde PANOT, Jean-Luc MÉLENCHON, Adrien QUATENNENS, Michel LARIVE, Alexis CORBIÈRE, Éric COQUEREL, Ugo BERNALICIS, Caroline FIAT, Loïc PRUD’HOMME, Émilie GUEREL, Éric STRAUMANN, Jean-Paul LECOQ, Marie-George BUFFET, Sébastien JUMEL, Florence GRANJUS, Maud PETIT, Erwan BALANANT, Patricia GALLERNEAU, Députés.

Emmanuel Macron, qui avait pris position pendant la campagne pour la campagne, y compris dans ses « aspects traditionnels » s’est prononcé très récemment en faveur d’un rétablissement des chasses présidentielles, exemple de monarchie présidentielle s’il en est !

 

 

Abolition de la chasse à courre

L’abolition de la chasse à courre serait un soulagement pour tous les animaux des forêts, dérangés toute la semaine sur leur territoire, pour le seul plaisir d'une poignée de nostalgiques de l'ancien régime et de ses coutumes. Réclamons l’abolition de la chasse à courre.

Tous les ans des milliers d'animaux tombent sous les balles de ces assassins sans compter les accidents, les pertes humaines.

 

Chasse a courre foret de crecy
Non à la chasse, non à la chasse à courre - Historique et propositions de lois visant à abolir cette pratique en France

Non à la chasse, non à la chasse à courre - Historique et propositions de lois visant à abolir cette pratique en France- Prises de position - FÉVRIER 2018 / ASSEMBLÉE NATIONALE : PROPOSITION DE LOI n°618, visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri

Animaux dans les cirques
Non à l'exploitation animale dans les cirques. Vers un cirque avec des hologrammes à l'image du cirque Roncalli

Non à l'exploitation animale dans les cirques. Vers un cirque avec des hologrammes à l'image du cirque Roncalli L'utilisation des animaux sauvages dans les cirques est considérée par beaucoup de ses détracteurs comme dommageable pour l'animal sauvage, du fait de ses besoins, différents de ceux des animaux domestiques.

 

La chaîne youtube : Protection animale -

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 10/02/2020