Du grand débat national au vrai débat des gilets jaunes. Un référendum pour mettre fin au mouvement?

Le grand debat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux semaines après le début du grand débat national : quel est le bilan? 

Lire aussi  : Les 4 points annoncés dans la lettre du président de la République pour anticiper les enjeux du grand débat 

Lors de la crise des gilets jaunes, Emmanuel Macron avait promis un grand débat national qui a été lancé le 15 janvier.  Il devait permettre aux citoyens d'échanger, de proposer et de soumettre leurs doléances d'ici le 15 mars.  Mais les gilets sont partagés, certains expriment leur mécontentement dans la rue en manifestant, d'autres préfèrent le débat. 

A lire aussiActe XII : mobilisation des gilets jaunes en hommage aux blessés et contre les violences policières

 A lire : L'acte 10 des Gilets jaunes : Ric, taxe Gafa et augmentation du pouvoir d'achat : les mobilisations se poursuivent malgré le débat national

Dans le même temps : 

 A lire : Une loi anti-casseurs :Revoir le cadre juridique des manifestations : restreindre le droit démocratique à manifester

Malgré tout, nous comptons aujourd'hui, plus de 550000 contributions sur le site officiel . Toutes les réunions qu'elles soient organisées par les élus ou par les citoyens arrivent sur le site du grand débat.  



Les axes du grand débat : 4 thématiques 

La transition écologique 

« En France, plus de 3 millions de ménages sont d’ores et déjà en situation de précarité énergétique, c’est-à-dire qu’ils consacrent plus de 8 % de leurs revenus à se chauffer.» 

"Ce débat doit éclairer les décisions politiques pour faire évoluer la fiscalité environnementale afin qu’elle soit juste et efficace "

De manière générale, il s’agira de débattre des outils et solutions pour mieux mobiliser l’ensemble des citoyens, des collectivités, des entreprises, des syndicats, pour : • Parvenir à zéro émissions nettes en 2050 (ne pas émettre plus de gaz à eet de serre que ce qui peut être absorbé par nos forêts et nos sols) tout en réduisant à moins de 50% la part de nucléaire dans la production d’électricité à échéance 2035. • Améliorer la qualité de l’air que respirent nos concitoyens. • Renforcer la solidarité entre les Français et entre les territoires.

Le grand débat national ;  Contribuer au débat : La transition écologique 

La fiscalité et les dépenses publiques

«La société que nous voulons est une société dans laquelle pour réussir on ne devrait pas avoir besoin de relations ou de fortune, mais d’effort et de travail» Emmanuel Macron

 Baisser la dépense publique (de 3 points de PIB d’ici 2022) pour baisser les impôts (d’1 point de PIB d’ici 2022) et réduire la dette (plus de 5 points de PIB au même horizon) laissée à nos enfants.

• Rendre 10 milliards d’euros aux Français (par la suppression de la taxe d’habitation pour les 80% les moins aisés) en plus de toutes les mesures encourageant le travail.

• Encourager le travail (baisse des cotisations payées par les actifs, exonération de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu pour les heures supplémentaires, hausse de la prime d’activité).

• Encourager l’investissement en France et réduire le chômage 

• Baisser le taux d’impôt sur les sociétés à 25% (soit la moyenne des pays européens comparables) pour toutes les entreprises en 2022 ;

• Rendre la fscalité du capital comparable à celle des autres pays européens pour stimuler l’investissement, y compris en supprimant l’ISF sur les actifs non immobiliers

Démocratie et citoyenneté

« Parmi nos devoirs, figure l’obligation de respecter les principes et les valeurs de la République. La laïcité est l’une de ces valeurs : elle fait partie de notre tradition politique et juridique. » 

L’organisation de l’État et des services publics 

Des services publics et des administrations plus proches : le débat doit permettre d’identifer sur le territoire les services publics ou les administrations que les citoyens considèrent comme pas ou peu accessibles, en raison de l’éloignement géographique, d’horaires d’ouverture peu adaptés ou d’une présence insufsante par rapport aux besoins (fles d’attente). L’objectif est de pouvoir constituer une cartographie « citoyenne » des besoins de services publics à l’échelle locale. 

 le débat permettra d’interroger les citoyens sur la répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales.

 le débat doit permettre de remonter les besoins et attentes des citoyens dans ce domaine : quels services souhaiteraient-ils voir rendus accessibles par internet en priorité ? 

 

Acte 12, quel avenir pour le Grand débat national ?

Un référendum le jour des élections européennes, le 26 mai pour mettre fin aux contestations des gilets jaunes

Mettre fin aux contestations des gilets jaunes mettant en place un référendum

Emmanuel Macron, dans le but de mettre fin aux contestations des gilets jaunes, suggèrerait l'idée d'un référendum.  Il songerait à organiser un référendum le jour des élections européennes, le 26 mai. Cette solution pourrait être la conclusion du grand débat national qui se termine le 16 mars.  

Emmanuel Macron confirmera prochainement le référendum.  

Ce référendum devrait constituer la conclusion du grand débat national qui prend fin les week-ends des 9 et 16 mars avec des assemblées générales citoyennes constituées de citoyens tirés au sort.

 

Le vrai débat, initiative lancée par les gilets jaunes

Il y avait le "Grand Débat", lancé par Emmanuel Macron, le président de la République... Il y a désormais le "vrai débat", une initiative lancée par des "gilets jaunes". Des proches de Priscilla Ludovski, une figure du mouvement, ont lancé hier leur propre consultation en ligne.

Point le 2/02 à 23h30 :
☑️ 17.540 inscrits
☑️ 35.637 contributions
☑️ 279.201 votes!!!

Le "vrai débat". Les "gilets jaunes" n'ont pas seulement 4 thèmes contrairement au Grand débat mais neuf thèmes

Le premier, "Expression libre", permet d'aborder tout ce qui n'entrerait pas dans les autres catégories.

les huit autres : "Sport, culture", "Education, jeunesse, enseignement supérieur, recherche et innovation", "Economie, finances, travail, comptes publics", "Santé, solidarité", handicap", "Europe, affaires étrangères, outre-mer", "Justice, police, armée", "Transition écologique et solidaire, agriculture et alimentation, transport" et enfin "Démocratie, institutions".

 

Le site "Vrai débat" des gilets jaunes

Vrai debat

Lettre ouverte au Président de la République - 23/01/2019

Lettre ouverte au Président de la République - 23/01/2019

Objet : Lettre ouverte au Président de la République - Réussir le Grand Débat National : pour un nouveau souffle démocratique

Monsieur le Président de la République,

Le 15 janvier dernier, vous adressiez à l’ensemble des Français une lettre nous invitant à participer au Grand Débat National, déclenché suite au mouvement des Gilets jaunes. Le lancement d’un tel débat, qui crée une occasion d’inventer collectivement de nouvelles pratiques démocratiques, est enthousiasmant. Néanmoins, la précipitation, le flou, les incertitudes, le manque d'engagement et de transparence risquent fort de bloquer la participation d’un nombre significatif de Français, entachant ainsi la légitimité et l'efficacité du Grand Débat National.

Pour que les Français y participent massivement et sereinement cela suppose de mettre au point collectivement une méthode qui assure un débat transparent, aux contributions réellement prises en compte et débouchant sur des avancées concrètes. Nous, acteurs œuvrant en faveur de l’innovation démocratique depuis plusieurs années, groupements de gilets jaunes, représentants de mouvements écologistes et associatifs, acteurs de la société civile, chercheurs et citoyens craignons qu’un certain nombre de conditions ne soient pas remplies pour garantir la réussite de ce Grand Débat.

Pour appeler à participer et appuyer votre démarche, il manque en effet trois conditions essentielles. Afin de garantir aux Français son utilité, nous déploierons un dispositif à même de les satisfaire au mieux.

En premier lieu, il nous semble indispensable que ce débat soit mené de manière indépendante et avec une transparence exemplaire. Ainsi, afin d'analyser les conditions de sa mise en œuvre et en lien avec des médias, nous participerons dans les prochains jours à la mise en place d'un Observatoire qui étudiera les dispositifs et méthodes utilisés dans les débats, qu’ils soient organisés dans ou en dehors du cadre du Grand Débat. Ces éléments nous permettront de mettre en avant les réussites mais aussi d’alerter sur les dysfonctionnements.

En deuxième lieu, il nous semble indispensable qu’un engagement politique clair et fort soit pris sur le débouché concret des propositions qui émergeront, avant même de savoir ce que seront ces propositions. Ainsi, pour garantir la crédibilité et l’intérêt de la démarche, nous recommandons la mise en place d’une Assemblée citoyenne tirée au sort, représentative de la société, chargée de faire des propositions donnant lieu à un référendum à choix multiples. Les débats de cette assemblée seraient filmés et retransmis en continu.

Si un référendum seul peut faire peur à certains, articulé à une large délibération il permet de construire collectivement des solutions ayant une réelle cohérence d’ensemble. Les assemblées régionales prévues actuellement ne semblent pas pouvoir jouer ce rôle car, en l’état, elles n’auront pas la composition, le temps et les possibilités de délibération nécessaires. Compte tenu des circonstances et de l’enjeu, il est nécessaire d’être ambitieux en créant une assemblée réunissant quelques centaines de personnes, bénéficiant d’un temps suffisant et suivant une méthodologie rigoureuse ayant fait ses preuves. Elle traitera du RIC bien sûr puisqu’il a émergé comme une priorité ces dernières semaines, mais au-delà, elle reverra plus largement nos pratiques démocratiques afin qu’elles soient plus à même d’impliquer les citoyens de façon régulière et pas seulement lors des échéances électorales. De plus, cette assemblée hiérarchisera les propositions émanant des débats pour définir les priorités qui pourraient faire l'objet du référendum à choix multiples.

Ce n'est que par une démarche politique et démocratique ambitieuse que la confiance pourra revenir. Nous sommes prêts à soutenir et/ou réaliser par nous-même la mise en œuvre d’un tel dispositif, qui a déjà fait ses preuves ailleurs, dans des contextes très divers (notamment en Irlande, en Islande, ou encore au Canada). Les moyens, les outils, les recherches et retours d’expérience nécessaires à l’organisation d’une telle dynamique existent.

Nous entamons d'ores et déjà une réflexion collective sur les conditions de mise en œuvre d’une telle assemblée par des acteurs de la société civile, au cas où vous ne vous engageriez pas en ce sens. Nous travaillerons au rapprochement avec des initiatives convergentes.

En troisième lieu, il nous semble indispensable que le Grand Débat ne soit pas un moment isolé après lequel on reviendrait aux pratiques politiques traditionnelles. Ainsi, nous lançons également une boîte à outils (plateformes délibératives en ligne, méthodes d’animation, décryptages, etc.) destinée à tous les citoyens qui souhaitent s'inscrire dans un engagement de court ou long terme, dans le cadre du Grand Débat National ou en dehors. En effet, il nous semble essentiel de tirer parti des « énergies citoyennes » qui se sont exprimées, notamment de la part de personnes qui s’étaient éloignées de tout engagement. C’est une chance formidable pour réussir les transitions économiques, sociales et environnementales. Nous devons pouvoir tirer parti des débats locaux pour engager concrètement un travail de terrain afin de trouver des solutions aux problèmes qui ont été à l’origine de la crise.

Notre pratique démocratique doit devenir plus régulière, plus concrète, à toutes les échelles et sur tous les thèmes !

Monsieur le Président, vous avez appelé à « transformer les colères en solutions », voilà la manière dont nous pensons que nous pouvons y parvenir.

Nous souhaitons vivement la réussite d’une démarche démocratique ambitieuse et inédite. Nous sommes déterminés à y participer si les conditions sont réunies pour que ces transformations s’enclenchent réellement. Il faut pour cela reconnaître aux citoyens une compétence d’acteurs et pas seulement de spectateurs ou de commentateurs d’un jeu qui se passe ailleurs. Les Français veulent entrer dans le jeu !

Nous vivons une opportunité historique pour que les citoyens inventent la démocratie de demain. Soyons ensemble à la hauteur des enjeux.

 

Gilets jaunes manifestation 3
Entre droit et liberté de manifester, forces de police et militaires. Acte 19 des gilets jaunes, le samedi 23 mars 2019

Entraver la liberté de manifester : un enjeu d'autorité de l'Etat Regagner son autorité : nouveau dispositif de l'Etat - Un dispositif anti-terroriste contre un mouvement social, acte 19, les gilets jaunes. Un dispositif discutable Les militaires en place lors des manifestations : sujet à polémique

Le grand debat
Du grand débat national au vrai débat des gilets jaunes. Un référendum pour mettre fin au mouvement?

Du grand débat national au vrai débat des gilets jaunes. Un référendum pour mettre fin au mouvement?

Manif du 8
Acte XII : mobilisation des gilets jaunes en hommage aux blessés et contre les violences policières

Acte XII : mobilisation des gilets jaunes en hommage aux blessés et contre les violences policières - jerome rodriguez blessé acte XI gilets jaunes Jérôme Rodrigues. Violences policières en vidéos - ACTE 11 MARSEILLE : UNE GRENADE DE DESENCERCLEMENT PASSE PAS LOIN

Gilets jaunes taxe france paris manifestation 0
Une loi anti-casseurs :Revoir le cadre juridique des manifestations : restreindre le droit démocratique à manifester

Une loi anti-casseurs :Revoir le cadre juridique des manifestations : restreindre le droit démocratique à manifester - Durcissement des sanctions contre les casseurs et les manifestations non déclarées

Manif du 8 15
L'acte 10 des Gilets jaunes : Ric, taxe Gafa et augmentation du pouvoir d'achat : les mobilisations se poursuivent malgré le débat national

L'acte 10 des Gilets jaunes : Ric, taxe Gafa et augmentation du pouvoir d'achat : les mobilisations se poursuivent malgré le débat national

Lettre ouverte au president
Bilan du mouvement social des Gilets jaunes : Acte VIII. Lecture d'une lettre ouverte au président devant l'Hôtel de ville de Paris

Bilan du mouvement social des Gilets jaunes : Acte VIII. Lecture d'une lettre ouverte au président devant l'Hôtel de ville de Paris

Macron 2
la « lettre aux Français » d’Emmanuel Macron du dimanche 13 janvier 2019 rendue publique par l'Elysée

la « lettre aux Français » d’Emmanuel Macron, rendue publique par l’Elysée dimanche 13 janvier, a pour but d'anticiper les enjeux du grand débat national qui débutera le mardi 15 janvier

Gafa
Revue de presse, Les revendications des Gilets jaunes. Instauration de la taxe GAFA sur les géants du numérique

La taxe sur les géants du numérique(Google, Apple, Facebook, Amazon, etc...) à partir du 1er janvier 2019.

Ric
Le RIC : Référendum d'initiative citoyenne, principale revendication du mouvement des Gilets jaunes

Le RIC : Référendum d'initiative citoyenne, principale revendication du mouvement des Gilets jaunes "la souveraineté nationale appartient au peuple, qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum". Article 3 de la constitution

Desobeissance civile
Qui sont les Gilets jaunes? Un mouvement intergénérationnel, une mobilisation de la classe populaire et intermédiaire.

Qui sont les Gilets jaunes? Un mouvement intergénérationnel, une mobilisation de la classe populaire et intermédiaire. Éric Drouet est l'un des initiateurs de la première mobilisation nationale des "gilets jaunes" 

Pour aller plus loin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/07/2019