La Cité de la joie. "Un modèle d'humanité". Histoire des lépreux dans un bidonville de Calutta

J'ai surtout découvert le vrai sens des mots : "courage, amour, dignité, compassion, foi, espérance. » Dominique Lapierre

la cite de la joie

 

Dominique lapierre 2

 

 

La cité de la joie, Dominique Lapierre

 

 

La Cité de la Joie est un roman de Dominique Lapierre, paru en 1985.

Le personnage central, Paul Lambert, prêtre français dans le livre, est inspiré de la figure de deux religieux travaillant dans les bidonvilles de Calcutta : le père François Laborde et Gaston Grandjean, missionnaire suisse, qui a changé son nom en Gaston Dayanand en adoptant la nationalité indienne en 1992. Entre autres mérites, les ponts qu'il établit entre les différentes religions qui se côtoient dans ce bidonville de Calcutta sont un merveilleux message d'espoir.

Il a été adapté librement en film réalisé par Roland Joffé en 1992.

Source

À ce jour le livre a été traduit en trente et une langues et son tirage dépasse plus de quarante millions d'exemplaires. Dominique Lapierre a créé une fondation internationale pour scolariser les enfants et ouvrir des dispensaires, entre autres.

Après la sortie du livre (30 millions de lecteurs dans le monde, auxquels s'ajouteront les spectateurs du film réalisé par Roland Joffé en 1992), des lettres d'encouragement et des chèques affluent de nouveau des quatre coins de la France.

 

 

 


La Cité de la joie
La Cité de la joie Bande-annonce VF

 

 

 

 

 

 

Dominique lapierre

 

A consulter Dominique lapierre

Dominique lapierre

 

Non, la lèpre n'est pas une fatalité.
Non, elle n'est pas forcément contagieuse.
Non, elle n'est pas héréditaire.
Non, ce n'est pas une maladie honteuse.
Oui, on peut être soigné.
Oui, on peut guérir de la lèpre.

La Cité de la joie - Chapitre 15

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/07/2017