Le romantisme dans l'histoire : le genre romantique et les idées clés : cours, fiche bac

Romantisme

 

 

Opposé au rationalisme des lumières, le romantisme met en avant, dès la fin des années 1700, la sensibilité sous toutes ses expressions

Le romantisme 



Opposé au rationalisme des lumières, le romantisme met en avant, dès la fin des années 1700, la sensibilité sous toutes ses expressions. Initié en Europe, le mouvement prend son essor en France entre 1820 et 1850. 
L'adjectif romantique apparait à la fin du XVIIème siècle comme synonyme de romanesque, formé par dérivation du substantif "roman". 

1) Le romantisme dans l'histoire : 

Initié sous le révolution française et lors de l'épopée des guerres napoléonienne, le romantisme prend tout son essor lors de la restauration (1814 à 1830) qui voit le retour de la monarchie: étant opposés a la contraction des libertés et contre l'envol de la Bourgeoisie d'affaires, les romantismes passent du conservatisme au libéralisme. Séduits par la révolution au cours de l'été 1830, ils sent au contraire déçus par la politique sociale figée qui caractérise la monarchie de juillet (1830 à 1848). 
- Certains choisissent alors de vivre en bohème, en marge de cette société bourgeoise qu'ils détestent. D'autres, au contraire, s'engagent fortement en politique et promouvoients les idées libérales avec les républicains, emmenés par Lamartine lors de la révolution de 1848 ou Hugo après le coup d'état de Napoléon Bonaparte (hiver 1851) 

- Les contre modèles : 

Le romantisme s'insurge contre le classicisme. On peut citer à cet égard, Victor Hugo, Hernani. Mais le romantisme s'oppose aussi au rationalisme des lumières. Il cherche à affirmer sa sensibilité exacerbée et son exaltation de l'âme, la nature devient un refuge pour l'homme et le pousse à la création. 

Les trois générations romantiques : 

La première génération correspond à la naissance du romantisme et est liée à la révolution dont elle exprime les premières désillusions. Les romantiques ont assité à la fin de l'ordre dans lequel ils ont grandi et donnent le sentiment de vivre dans un monde en ruine. On peut citer à cet égar, "le mal de siècle" avec Chateaubriand. 
La deuxième génération : on peut la retrouver chez Musset avec la confession d'un enfant du siècle, il exalte la nostalgie de l'époque napoléonienne et donne l'image d'une génération en deuil qui expime son désenchantement. La liberté en art est revendiquée, on peut citer de jeunes artistes autour de Victor Hugo et de Charles Nodier. 
la troisième génération : la figure dominante de cette dernière génération est Théophile Gautier et Nerval. Ils sont tournés vers les mythes, le fantastique. Mais le romantisme s'épuise progressiivement, Flaubert se tourne vers le réalisme et Baudelaire se libèrera du romantisme après l'avoir défini. 

Les genres romantiques : 

Le genre poétique : 

La poésie est essentielle dans le romantisme, le poète est perçu comme un guide, un voyant, "puissant et solitaire" dirons nous pour reprendre les mots de Vigny. Le registre lyrique est mis en avant et domine le genre poétique. Il s'agit d'exprimer ses impressions personnelles. Le poète fait figure d'angoissé en proie au spleen mal dans sa condition, souffrant de mal de vivre existentiel et trop soucieux du culte du moi. On peut nommer Lamartine, les méditations. 

Le drame romantique ; 

Le propre du drame romantique est de multiplier les intrigues, les péripéties et les rebondissements. Le drame romantique est une révolution par rapport à toutes les formes théâtrales précédentes. Il s'attaque à l'histoire car il s'agit d'éclairer el présent à la lumière du passé. Le drame romantique se présente comme le moiroir d'une société et le peuple est représenté en scène. L'amour devient une valeur supême face à la corruption de la société. Il y a disparition de l'unité de lieu et de temps, et même l'unité d'action est ébranlée. Dans Lorenzaccio de Musset, il existe trois actions simultanées : des tableaux remplacent les actes. La notion d'individu est revalorisée. L'oeuvre de Shakespeare incarne parfaitement le drame romantique. Stendhal prend aussi la défense du romantisme avec Racine et Shakespeare où il attaque les règles des trois unités. C'est Cromwell de Victor Hugo qui représente le mieux le drame romantique avant la première présentation d'Hernani. 

Quelques oeuvres : 

Cromwell, Victor Hugo 
Marion de Lorme, Victor Hugo 
Hernani, Victor Hugo 
Antony, Alexandre Dumas 
Le roi s'amuse, Hugo 
Lucrèce Borgia, Victor Hugo 
Lorenzaccio, Musset 
Chatterton, Alfrede de Vigny 

Le récit en prose : 

Il est marqué par le goût pour le genre autobiographique, pour les histoires sentimentales et pittoresques, la Dame aux camélias de Dumas fils, pour le roman historique imité de Walter Scott, Notre dame de Paris de Hugo et pour les récits noirs et fantastiques. 

2) Les idées clés du romantisme : 

- Des manifestes, influencés par les littératures d'Europe, édictent les fondements théoriques du romantique à la française: on peut citer Racine et Shakespeare de Stendhal (en 1824) qui oppose à une forme de classique, le romantique naissant.Dans ma préface de Cranwell (en 1827) Hugo donne une certaine définition du romantisme par le mariage du "sublime" et du "grolèsque". 
Mais les romantiques utilisent aussi les journaux pour répendre leurs idées. Citons le journal "Le globe", et des salons littéraires, comme celui de Hugo, ou aussi des cercles littéraires, comme celui initié autour de Nodier situé à la Bibliothèque de l'arsenal. "Il faut libérer la littérature" telle est leur devise.En poésie, ils remettent en cause les règles de la versification. Hugo le dit, dans "les contemplations" "J'ai fait explosé cet imbécile d'Alexandrin". Au théâtre aussi, ce mouvement est en marche, et les romantiques changent les règles de la représentation vieillotte, et affirment qu'il n'y a pas de fracture entre comédie et tragédie. Il font exploser les codes et créent des genres nouveaux. 


3) Les thèmes romantiques : 

- Très populaires, et devenus des clichés, les thèmes du romantisme sont variés. Ils mettent en avant le "moi" et apprécient de se mettre en scène, seuls et malheureux, en proie au "mal du siècle" avec beaucoup de mélancolie exprimée(ex: "La confession d'un enfant du siècle"). Le "mal vivre" de Baudelaire participe aussi à ce portrait. 
- Mais le romantisme n'est pas replié sur lui-même: il s'ouvre à l'autre, au temps passé et à l'ailleurs. L'amour est courament exprimé par ce mouvement. Il y a une réelle attirance passionnée pour le Moyen-Age gothique. L'exotisme montre l'attirance des romantiques pour un ailleurs idéal et dur à atteindre. 
- Le romantisme emane aussi une certaine altitude religieuse, assez radicale toutefois, avec attirance pour le mystère et l'extra-naturel: le conte fantastique prend son envol sous l'influence du roman gothique Anglais.

 

 

Baudelaire
Qu'est ce qu'un mouvement littéraire et culturel ? Les moyens d'expression du mouvement

Les mouvements littéraires. Le mouvement et le courant caractérisent une tendance suivie par plusieurs écrivains dont les oeuvres ont des traits communs - moyens d'expression du mouvement

Humanisme
Cours sur les mouvements littéraires : situer un écrivain dans une époque donnée, liée à son contexte historique

connaître les mouvements littéraires : l'humanisme, la pléiade, le baroque, le classicisme, la philosophie des lumières, le romantisme, le réalisme, le naturalisme, le symbolisme, le surréalisme, le nouveau roman,

Ronsard
Le contexte historique du XVIème siècle : De la brigade à la pléiade. Histoire littéraire

La pléiade Fiche bac Le contexte historique du XVIème siècle : Les convictions de la pléiade - Le principe de l'imitation a son importance - Réhabilitation de la langue française

l'humanisme
L’humanisme - Introduction aux séquences bac  - l’argumentation-  Sections techniques et générales 

L’humanisme  Introduction aux séquences bac  -l’argumentation-  Sections techniques et générales  L'humanisme et la philosophie - Les racines de l'humanisme moderne - Critiques de l'humanisme 

Romantisme
Le romantisme dans l'histoire : le genre romantique et les idées clés : cours, fiche bac

Le romantisme dans l'histoire : les contre-modèles, les trois générations, les genres, genre poétique et drame, les thèmes et idées clés.

Emile zola
Le naturalisme et le réalisme à travers l'histoire, les clés, les thèmes et les genres

Réalisme et Naturalisme (à travers l'histoire) - Les clés du réalisme et du naturalisme: Les genres réalistes et naturalistes: Les Thèmes réalistes et naturalistes

Le siecle des lumieres
Le siècle des Lumières : l'esprit, les projets et les principes des lumières. Fiche bac

L'esprit des lumières Définition des lumières : définition, contexte, le philosophe éclairé. Le projet de l'encyclopédie et les principes des lumières

Nicolas boileau le classicisme
Le classicisme : Une parenté de goût et d’inspiration, l’illustration d’un même idéal. Une conception de l’art et un idéal humain. 

LE CLASSICISME  Introduction aux séquences bac  -sections techniques et générales-  Un idéal esthétique - L’imitation des Anciens - Le souci de l’universel  -l’autorité de la raison - La vraisemblance  -un idéal humain - L’honnête homme - l’art de plaire

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/03/2019