Fusillade du 11 décembre 2018 à Strasbourg, attaque meurtrière perpétrée au marché de Noël de la ville.

Strasbourg capitale de noel rue du vieux marche aux poissons 5 decembre 2014

Strasbourg capitale de noel rue du vieux marche aux poissons 5 decembre 2014

La fusillade du 11 décembre 2018 à Strasbourg est une attaque meurtrière perpétrée au marché de Noël de la ville.

Contexte

Depuis 2015, la France est dans un contexte de menace terroriste élevée, ayant subi plusieurs attentats et attaques, dont la dernière remonte à  à Paris. Depuis janvier 2015, 249 personnes ont été tuées dans des attentats sur le sol français.

Le marché de Noël de Strasbourg se tient chaque année, au mois de décembre, depuis 1570. Il avait reçu plusieurs menaces d'attaques : en 2000, un projet d'attentat du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) avait notamment été déjoué

Déroulement

Le  en début de matinée, les gendarmes, en lien avec la DGSI, se présentent au domicile de Chérif Chekatt pour l'interpeller dans une affaire d'extorsion et de tentative d'homicide, mais il est absent. La perquisition de son domicile permet néanmoins de découvrir un pistolet .22 Long Rifle chargé, une grenadedéfensive, plusieurs munitions et quatre couteaux, dont deux couteaux de chasse

À partir de 19 h 50, plusieurs coups de feu sont entendus près du marché de Noël, dans les rues des Orfèvres, des Grandes-Arcades et Grand-Rue. Ils proviennent d'un tireur muni d'un revolver d'ordonnance de 1892, calibre 8 mm. Plusieurs témoins indiquent que le suspect a crié « Allahu akbar » au moment des faits

Le suspect quitte finalement les lieux en échangeant des tirs avec quatre militaires de l'opération Sentinelle qui, en ripostant, le blessent à un bras. Il parvient à fuir en prenant en otage un chauffeur de taxi, qu'il libère par la suite. Le chauffeur de taxi pris en otage par l'auteur présumé de la fusillade déclare que ce dernier lui a confié : « la police a perquisitionné chez moi ce matin ; ils ont trouvé une grenade ». C'est ce point qui permettra aux enquêteurs de l'identifier comme Chérif Chekatt. Il aurait également déclaré au chauffeur « Tu sais ce que j'ai fait ? J'ai tué des gens ! (...) Pour nos frères morts en Syrie ».

Le , après plus de 48 heures de cavale, il est tué par une patrouille de police de la brigade spécialisée de terrain dans le quartier du Neudorf, au 74 de la rue du Lazaret

Revendications 

Le soir du , quelques minutes après la mort de Chérif Chekatt, l'État islamique revendique l'attaque de Strasbourg via son agence de presse de propagande 

Le lendemain, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dénonce « la revendication totalement opportuniste de Daech »

Bilan

Au , un bilan provisoire de l'attaque fait état de trois morts et treize blessés, dont cinq graves

Bilan par nationalité
Nationalité Morts Blessés Total
Drapeau de la France France 2 5 7
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 1 1 2
Drapeau de l'Italie Italie 0 1 1
Drapeau de la Pologne Pologne 0 1 1
Non précisé 0 5 5
Total 3 13 16

 

Chérif Chekatt est né le  à Strasbourg dans une famille d'origine maghrébine

Au moment des faits, il habite dans le quartier des Poteries, tandis que ses parents et ses frères résident dans le quartier du Neudorf. Fiché S pour radicalisationdepuis 2016, il est connu des services de police comme « délinquant multirécidiviste depuis son plus jeune âge ». Il compte 67 antécédents judiciaires, dont 27 condamnations en France, en Allemagne et en Suisse pour des faits de droit commun - source -

Pour aller plus loin

Actualités Société

Ajouter un commentaire