Manifestations des lycéens contre la réforme du bac et des lycées ainsi que Parcoursup

Reforme lycee

Les lycéens souhaitent être maîtres de leur choix pour vie étudiante et professionnelle

 

Contre la réforme du lycée et parcoursup 

 

Les lycéens manifestent contre la réforme du lycée du ministe de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer car ils estiment qu'elle contribue à l'augmentation des inégalités sociales. Manifestation contre Parcoursup, la plateforme d'admission post-bac, les frais d'inscription font aussi partie des revendications des lycéens organisés en manifestions. De nombreux bacheliers se sont retrouvés sans savoir ce qu'ils allaient faire.  

Les suppressions de postes d'enseignants prévus par le gouvernement sont aussi en cause.  Un cortège d'adolescents dans les rues, les lycéens se battent pour avoir une place dans les écoles et pour leur avenir.  

"Les réformes du Bac et des lycées, mises en place par le gouvernement, sont une atteinte sans précédent au principe du droit à l’éducation pour toutes et tous. Elles vont modifier le sens même du métier de professeur, et dégrader considérablement les conditions de travail. Nous sommes nombreux, dans tous les lycées, à prendre conscience du danger de cette réforme, profondément idéologique, qui aboutira à de nombreuses coupes budgétaires et à un système éducatif basé sur la concurrence", écrit le collectif. Il s'est donné un symbole très significatif avec le signe " = ".

Le collectif demande " l’abrogation des réformes Blanquer du lycée général et du Bac, qui aboutiront à la dévalorisation du Bac au profit d’un système de sélection et de concurrence entre élèves, professeurs et lycées

 

Reforme lycee

L'essentiel de la réforme du bac

L'ESSENTIEL

Le baccalauréat 2021 reposera pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.

En route vers le baccalauréat 2021

Tout ce qu'il faut savoir pour aborder le baccalauréat général et technologique en toute confiance

  • Calendrier de la seconde 2018-2019
  • Calendrier de la première 2019-2020
  • Calendrier de la terminale 2020-2021
  • Les parcours de lycéens
  • Les enseignements communs, les spécialités et les séries en première et terminale
  • Les épreuves du nouveau baccalauréat 

Télécharger l'intégralité du document d'information sur le baccalauréat 2021

L'épreuve anticipée écrite et orale de français se déroulera comme aujourd'hui en fin de première.

En terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin : l'écrit de philosophie et l'oral préparé au long des années de première et terminale (cycle terminal).

Le contrôle continu sera composé d'épreuves communes organisées pendant le cycle terminal.

Les épreuves finales : 60% de la note finale

Comme aujourd'hui, chaque lycéen présentera une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première. En classe de terminale, il présentera quatre épreuves finales :

  • Deux épreuves écrites porteront sur les enseignements de spécialité choisis par le candidat.
  • Une épreuve écrite de philosophie : pour tous, ce choix correspond à une tradition française et à la nécessité de conforter l'esprit critique dans la formation des jeunes générations.
  • Un oral d'une durée de 20 minutes préparé tout au long du cycle terminal : savoir s'exprimer dans un français correct est essentiel pour les études, pour la vie personnelle et professionnelle. Parce que l'aisance à l'oral constitue un marqueur social, il convient justement d'offrir à tous les élèves l'acquisition de cette compétence. L'épreuve orale repose sur la présentation d'un projet préparé dès la classe de première par l'élève.

Cet oral se déroulera en deux parties : la présentation du projet, adossé à un ou deux enseignements de spécialité choisis par l'élève et un échange à partir de ce projet permettant d'évaluer la capacité de l'élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques.

Le jury sera composé de deux professeurs.

Le calendrier des épreuves finales

Les épreuves de spécialités seront passées au retour des vacances de printemps.
Les épreuves de français en première, de philosophie en terminale, et l'oral auront lieu à la fin du mois de juin afin que toute l'année scolaire soit mise à profit.

Le contrôle continu : 40% de la note finale

Le contrôle continu reposera sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale.

À titre indicatif, ces épreuves communes pourront avoir lieu en janvier et avril de l'année de première, puis en décembre de l'année de terminale. L'organisation relèvera des établissements.

Pour garantir l'égalité entre les candidats et les établissements scolaires, une "banque nationale numérique de sujets" sera mise en place, les copies anonymes seront corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. Une harmonisation sera assurée.

Les bulletins scolaires seront pris en compte pour une part limitée (10%) de la note finale afin de valoriser la régularité du travail de l'élève.

L'évalutation des langues et l'ouverture européenne et internationale

Chaque élève étudiera deux langues vivantes comme aujourd'hui. L'écrit sera évalué selon les standards européens dans le cadre des épreuves communes. L'oral sera apprécié d'après les mêmes standards, à partir de février de l'année de terminale, selon les dispositions actuelles.

Parallèlement, la logique de certification a vocation à se développer, en direction d'abord des élèves qui suivent des cursus à dimension internationale (sections internationales, sections européennes, etc.) ou qui choisissent la spécialité Langues, littératures et cultures étrangères.

Les enseignements en langues étrangères (disciplines non linguistiques) seront développés comme la mobilité des élèves.

4 principes inchangés

  1. Le bac est obtenu à partir d'une moyenne générale de 10/20
  2. Il n'existe pas de note éliminatoire ou de note de plancher
  3. Le système actuel de compensation et de mentions est maintenu
  4. L'oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance

Source

 

Parcoursup

Parcoursup est une application web destinée à recueillir et gérer les vœux d'affectation des futurs étudiants de l'enseignement supérieur public français, mis en place par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en 2018 dans le cadre de la loi orientation et réussite des étudiants. Elle remplace l'ancien système d'Admission Post-Bac (APB), qui avait été vivement critiqué en 2017. Parcoursup devait permettre de mettre fin au tirage au sort et d'accompagner de façon plus individualisée les futurs étudiants dans leur projet d'orientation. Le système a pour principale nouveauté d'enregistrer les vœux motivés mais non hiérarchisés des candidats, qui doivent accepter ou décliner les propositions au fur et à mesure qu'elles leur sont faites tout au long de l'été. Parcoursup est présenté comme un outil de responsabilisation des étudiants, mais a été critiqué pour sa lenteur, son caractère anxiogène et son opacité

Parcoursup

Problèmes techniques et anomalies

Le 22 mai, à la suite de l'afflux de nombreux étudiants sur la plate-forme Parcoursup, le site a été saturé et les étudiants ont été redirigés vers des sites de débordement sur lesquels ils pouvaient consulter les réponses à leurs vœux mais ne pouvaient pas accepter ou décliner ceux-ci

Selon le quotidien Libération, une anomalie de prise en compte de la fiche avenir pénalise des lycéens étudiant en section internationale

La consultation et la validation des vœux sur l'application mobile (téléphone portable et tablette) sont susceptibles d'entraîner des erreurs. L'Académie de Versailles précise qu'il « ne faut surtout pas valider les vœux sur l'application mobile

Bilan officiel de l'année 2018 et ajustements annoncés pour 2019

Selon le gouvernement, toute phase confondue, 94,5 % des bacheliers 2018 ayant formulé au moins un vœu (soit 539 761 personnes) ont reçu une proposition de formation et 79 % l’ont acceptée, un résultat « équivalent à celui observé sur APB l’an dernier ». En l'absence de classement des vœux, il n'est plus possible de savoir dans quelle mesure la proposition qu’ils ont acceptée les satisfait. 15,5 % des bacheliers (et 24 % des bacheliers professionnels) ont quitté la procédure alors qu’ils avaient obtenu une proposition. 2,3 % des candidats ont démissionné sans aucune proposition (ils étaient 0,9 % en 2017). Les résultats des vœux formulés par les étudiants en réorientation ne sont pas divulgués

Fin septembre 2018, Frédérique Vidal parle décrit cette première année comme « une vraie réussite » et un « progrès significatif » par rapport à APB, et annonce pour 2019 un retour à un calendrier resserré, similaire à celui d’APB (phase terminale terminée vers le 20 juillet). Le rétablissement de la hiérarchisation des vœux a priori est à nouveau écartée par la ministre, mais elle évoque un système qui permettrait de « définir par avance la réponse [que les candidats] apporteront aux différentes propositions qui leur seront faites ». La ministre s'oppose à nouveau à la publication des algorithmes locaux utilisés par chaque établissement et écarte les accusations de discriminations

Le site réouvre le 20 décembre 2018 pour la campagne 2019

Source

examens brevet bac

Ajouter un commentaire